LE NOUVEL ATHANOR

Blog

LE NOUVEL ATHANOR

New Athanor

Boyan Manchev

LE NOUVEL ATHANOR. Elements de fantastique philosophique

Sofia, Météore, décembre 2019 – janvier 2020

Le Nouvel Athanor (2019/2020), est le premier volume de la série Fantastique Philosophique qui en propose l’image mobilisatrice : Athanor, le four philosophique. 

L’enjeu du Nouvel Athanor est prolégoménal. Il se propose de tracer l’horizon d’une future philosophie de la nature, ou d’une alter-ontologie

Pour faire face à ces enjeux, le livre retourne d’abord en arrière, à la question des éléments, pour puiser ainsi dans la puissance élémentaire des concepts, ceux d’Anaximandre, d’Héraclite et d’Aristote, mais aussi pour imaginer autrement le devenir-monde philosophique du monde. Sa première question donc est celle de l’allo-technique des concepts philosophiques comme une force de projection ontologique, comme une force proontologique.

Le Nouvel Athanor comprend le Prologue « Éléments de fantastique philosophique », suivi des cinq premiers livres: « Les dangers de la philosophie », « Apeiron, l’incommensurable », « Le feu », « Chaos » et « Le chaos libéré ». La courbe dynamique des cinq livres trace les contours d’idées complexes sur le temps et sur la causalité, reconfigurant la boussole du sujet en haute mer. Tel Anaximandre, expérimentant à la fois la cartographie de la terre à peine connue et celle du ciel étoilé, et imaginant l’apeiron dans les eaux troubles de Pont, la Mer des pirates. πείρων – πειρᾶτες – ex-périence, un trajectoire élémentaire de l’aventure philosophique.   

Le timonier du navire qui accoste outremer sera-t-il le même que celui qui a commencé le voyage ? Est-ce le même navire ? Est-ce le même monde ?

*

Le Nouvel Athanor propose une expérience méthodologique où la recherche philosophique s’engage dans une aventure partagée de concepts philosophiques et de théories scientifiques, tout en mobilisant la puissance latente de figures mythologiques et fantastiques. Anaximandre, Héraclite et Aristote rencontrent Chaos, Kronos et Aphrodite, et tous ensemble – Boltzmann, Prigogine et Atlan.

Le Nouvel Athanor est le laboratoire de la fantastique philosophique. 

Ainsi, une nouvelle modalité philosophique émerge : La fantastique philosophique. Non pas le fantastique mais la fantastique, nom au féminin conçu comme la désignation d’une discipline philosophique, comme la physique ou la logique : Die Fantastik, dirait Novalis).

La fantastique philosophique n’est pas un genre hybride, un mélange de philosophie et de fiction. C’est une expérience de la forme même de la philosophie : une tentative d’expérimenter de nouvelles possibilités pour articuler la forme philosophique. La fantastique philosophique est le travail de la philosophie dans la modalité du désir. Elle veut inventer le nouvel Athanor.

Athanor, a fragment from the book by Heinrich Khunrath Truthful Report Concerning the Philosophical Athanor, Its Use and Effectiveness (Warhafftiger Bericht Von Philosophischen Athanor, Und Dessen Gebrauch Und Nutzen [Magdeburg: Johan Botcher, 1597]). Engraved frontispiece (signed Hein. Muller) on the title page of the Leipzig edition (1783).
Athanor, un fragment du livre de Heinrich Kunrath Le vrai message de l’Athanor philosophique, son utilisation et ses avantages (Warhafftiger Bericht Von Philosophischen Athanor, Und Dessen Gebrauch Und Nutzen [Magdebourg: Johan Botcher, 1597]). Frontispice gravé (signé Hein. Muller) en première page de l’édition de Leipzig (1783).

Athanor – le four philosophique (de l’arabe at-tannūr [رونتلا], “four”, “four à pain”, “source chaude”), est un dispositif alchimique pour maintenir la température constante requise pour le processus de transformation alchimique de la substance, de cristallisation sous la forme de lapis philosophorum, d’une pierre philosophale.

Boyan Manchev s’est concentré sur le projet Fantastique Philosophique au cours de la dernière décennie. Les livres de Miracolo (2011) et Nuages (2017) sont liés à la ligne de cette méthodologie expérimentale ; la méthode en a été tracé dans L’inimaginable (2003) et L’altération du monde (2009).