Le retour de Pan : mode d’emploi

Blog

Le retour de Pan : mode d’emploi

Ce laboratoire de philosophie fantastique est dédié au Grand dieu Pan.

À la recherche du dieu perdu, le journal philosophique se développe inévitablement en quête philosophique. Dans la forêt de Pan, la quête se ramifie et emprunte différents chemins : une forêt immobile dans la canicule de midi ; un feu de forêt ; des limites inimaginables.

Une coupure, une rupture, une section de chaos.

Trois sections du texte :

PANIQUE

LE DIEU BRÛLANT: MAI 1945 – MAI 2020

LA NATURE À VENIR

Les sections diffèrent par leur direction, rythme et mode d’exposition. Chacune correspond à une exigence différente :

Panique, pandémie: une ontologie figurative du présent.

Le dieu brûlant : mai 1945 mai 2020 : une épistémologie historique des formes poiétiques.

La nature à venir : une ontologie impérative.

Dans le labyrinthe de la forêt de Pan, les chemins de la quête se ramifient, mais leurs fils s’entrelacent en un tissu commun : le tissu du second volume de la Fantastique philosophique.

Si, pendant le règne de l’empereur Tibère, des marins superstitieux ont répandu dans tout l’Empire la rumeur selon laquelle le Grand dieu Pan était mort, et si cette rumeur s’est avérée en outre être une vérité inconditionnelle pendant deux millénaires, aujourd’hui, le Grand Pan ferme la bouche des menteurs de sa propre main.

Aujourd’hui, Pan revient.